Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

Après Mac OS X et Windows Xp, que va devenir le look des OS ?

Cet article a été initialement écrit en 2001 suite à la sortie de Mac OS X et Windows XP. Je vous propose de le lire en prévision de la parution d’un article sur les évolutions de Mac OS X à apparaitre sous peu !

Depuis une vingtaine d’années que les interfaces graphiques existent, non seulement leurs fonctionnalités se sont enrichies, mais leurs graphismes ont évolués en même temps que la puissance des machines.

L'interface de l'OS du LISA (Apple, 1983)

Les tendances

Deux OS (Operating system ou système d’exploitation en français) « majeurs » ont été mis sur le marché cette année : Mac os X et Windows Xp (Voir leurs guides de l’interface utilisateur). Il est intéressant de voir ce qui caractérise leurs looks et ce que cela peut apporter aux utilisateurs. En regardant ces OS on trouve quatre grandes tendances actuelles qui sont aussi présentes sur certains sites Web.

  • La transparence
  • Les rainures
  • Les effets de reliefs complexes
  • Les icônes réalistes

Raynure et transparence sous Mac OS X

Icônes réalistes sous Mac OS X

Effets de relief complexes sous XP

La transparence est initialement apparue avec l’iMac qui présentait une coque translucide, ce style, ainsi que les rainures, ont été repris dans l’interface Aqua de Mac OS X.

Les rainures se sont en suites répandues (avec différentes variantes) dans des logiciels comme la suite office pour Mac OS, ou des sites web comme celui d’IBM.

Des effets d’ombrage et de lumière sont venus compléter les effets de transparence afin de donner un aspect plus souple et plus rond aux boutons, fenêtres et aux différents éléments de l’interface. On est passé de la simple ligne claire en haut, ligne foncé en bas qui donnait une petite impression de volume, à un effet de reliefs complexes basé non seulement sur l’ombrage, mais aussi sur la « brillance » des objets.

Les icônes ont gagné en taille et donc réalisme. sur Mac OS X c’est flagrant, on ne peut plus vraiment parler d’icônes mais plus de photo pour certains éléments comme les disques durs. Sous XP, les icônes gagnent en détail et les effets sont plus travaillés.

Exemple d'icônes sous XP

Cette évolution a été permise par la montée en puissance des machines qui supportent ces interfaces. Il y a 5 ans les performances des PC ne permettait pas de tel raffinement aussi au niveau de la puissance qu’au niveau de la taille des écrans. On peut donc penser que dans les années avenirs ce souci du détail se renforcera.

La technique d’affichage a aussi changé, par exemple l’interface de Mac OS X est basée sur Quark : un module d’affichage vectoriel, ce qui permet plus de liberté, mais demande plus de ressources de la part de la machine.

Quels avantages pour l’utilisateur ?

Outre l’aspect esthétique, on peut se demander quels avantages l’utilisateur peut tirer de ces changements. Ces avantages ne sont pas évidents, mais par exemple la taille des icônes leur permet d’être plus explicites, ou plus lisible. On voit aussi que certaines animations peuvent faciliter la compréhension, ou inciter l’utilisateur à faire des actions (exemple : les boutons qui « pulsent » sur Mac OS X). Mais fondamentalement c’est toujours les mêmes principes de « sélection – action » qui sont a la base de l’interaction. Je dirai donc que les avancées sont plus en termes de confort qu’en termes d’une augmentation de l’utilisabilité.

A l’avenir…

A l’avenir, les interfaces vont continuer à évoluer vers un graphisme plus fouillé, avec par exemple des textures plus complexes comme le « métal brossé » que l’on voit déjà apparaître sur certaines applications. La technique va aussi évoluer vers des interfaces basées sur des vecteurs et non plus sur des bitmaps, ce qui permettra plus de souplesses mais nécessitera aussi plus de puissance de la part des machines. Enfin les effets et les animations calculées en temps réel vont se multiplier pour donner un aspect plus vivant et dynamique à l’interface.

Auteur :

Consultant Freelance en ergonomie et UX depuis 1999 ! Je travaille sur de nombreux supports, des interfaces WIMP à la télévision en passant par les mobiles, le web pour le grand public ou les professionnels.

Laisser un commentaire

a00bc0f235bfc29d411f8b8558132dacWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWW