Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu
Grégoire Gérard

Flupa UX Day, résumé et lightning talks.

Hier, au Flupa Ux Day, j’ai présenté un lightning talks sur le thème « Les moines copistes utilisaient l’oculométrie » dont vous pouvez retrouver les slides ci-dessous.

Mes notes par pages :

  1. Bonjour, Je suis arrivé à la conclusion que les moines copistes utilisaient l’eyetracking, ou l’oculométrie en Français et je vais vous le prouver.
  2. Pour commencer le triangle d’or.
  3. Le triangle d’or correspond à la zone la plus regardée sur une page de résultats Google, avec notamment les liens sponsorisés et les deux premiers résultats.
  4. Cela forme un triangle «où il faut être»
  5. On retrouve cette même utilisation du triangle d’or dans la Seconde Bible de Charles le Chauve au 9éme siècle, avec cette très belle lettrine et le paragraphe d’introduction.
  6. On retrouve cette même présentation sur l’ensemble des chapitres.
  7. La lecture en F de Nielsen
  8. La lecture en F a été mise en évidence par différentes études, comme celle-ci, publiée par Jakob Nielsen. On commence à lire en haut à droite, puis on descend, en suivant les paragraphes.
  9. Cette même mise en page se retrouve dans une bible latine du 13 éme siècle avec une utilisation particulière de calligraphie qui invite à la lecture en F.
  10. Ou encore sur cette page d’une bible du 9éme siècle, l’utilisation de lettrines pour marquer les paragraphes et favoriser la lecture en F.
  11. Maintenant si on regarde la page Facebook d’une marque.
  12. On trouve en haut un bandeau d’images, avec en dessous un texte à lire. Cette mise en page est assez courante sur bien des sites web.
  13. L’attention se porte bien sur les images puis sur le texte.
  14. On retrouve ce bandeau d’image en tête de page, avec le texte en dessous dans un document de 1577.
  15. Ou encore dans cette enluminure flamande représentant Phillippe le bon et son conseil.
  16. On peut remarquer aussi l’utilisation de code classique du web, avec le logo en haut, et une marge portant les emblèmes héraldiques attestant de la puissance du prince.
  17. Si on prend un service à la mode… pour quelque temps encore…
  18. On a là une organisation centrée sur l’image avec du texte autour de chaque case, un peu comme une bande dessinée.
  19. L’attention porte donc logiquement sur les images puis sur la lecture du texte associé.
  20. Encore une fois cette présentation n’a rien de nouveau, on la trouve dans la bible de étienne de Harding, dès 1109 !
  21. Donc j’en conclus logiquement que les copistes utilisaient l’oculométrie pour mettre en page leurs documents, comme le montre cette illustration flamande du 15éme siècle.
  22. Ou sinon, il faut arrêter de faire des études d’eyetracking pour montrer que «les gens regardent les images et lisent les textes».
  23. Les illustrations différentes illustrations sont issues de la bibliothèque Nationale de France, et notamment de la bibliothèque numérique Gallica. Merci

Le résumé de la conférence

Vous pouvez aussi retrouver la présentation de Frédéric Veidig sur le luxe et l’expérience utilisateur.

De nombreuses présentations étaient fort intéressantes. J’ai assisté, notamment, à l’atelier de Christian Bastien sur l’eyetracking,  et à la conférence de Gautier Barrére  sur le persuasive design. Pour une première, l’organisation était au top, ça c’est très bien passé.

Auteur :

Consultant Freelance en ergonomie et UX depuis 1999 ! Je travaille sur de nombreux supports, des interfaces WIMP à la télévision en passant par les mobiles, le web pour le grand public ou les professionnels.

3 commentaires Ecrire un commentaire

  1. Merci pour ces images Raphaël, ton lightning talks était des plus intéressants.
    Un point de vue original pour soulever des fondamentaux.

    Frédéric

    Répondre

Laisser un commentaire

80a8b93b9ee8b06856d8a1ddeff7b385VVVVVVVVVVV