Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

L’étude quantitative, L’analyse.

Ce mémoire a été réalisé dans le cadre d’un mastère spécialisé en marketing et distribution au CNAM.

Nous analysons ces résultats par rapport aux trois types d’informations que nous recherchons :

  • La distribution
  • Le prix
  • La prestation

La distribution.

Il apparaît clairement que les prestations se vendent et s’achètent sur la base des relations professionnelles que ce soit sur le conseil d’un ancien client du prestataire ou sur recommandation d’une connaissance. Il est donc essentiel de prendre en compte cet aspect de la distribution pour pouvoir vendre des prestations en ergonomie.

La réponse à des appels d’offres peut aussi apporter de nouveaux clients. Mais dans ce cas l’aspect commercial peut être important.

Le prix.

Nous observons que le prix est effectivement plus élevé dans le secteur de la banque et de l’assurance. Nous remarquons aussi que le secteur de l’énergie et de l’industrie a aussi un prix de vente, à la journée, assez élevé, ce que nous ne soupçonnions pas. Il est donc sans doute aussi pertinant de s’intéresser à ce secteur.

Les secteurs de l’informatique et des administrations publiques sont à éviter. Dans ce dernier cas, les appels d’offres obligatoires risquent d’être peu favorable à un prestataire indépendant.

La prestation.

L’achat d’une prestation en ergonomie se fait essentiellement par manque de ressources en interne, ce qui paraît logique étant donné que le nombre d’ergonomes en activité n’est pas très important.

Pour la réussite d’une prestation, nous retrouvons bien les critères énoncés par Michel Villette dans son livre. La capacité d’écoute et la capacité à adapter le contrat en cours de prestation sont valorisées.

La certification des produits ou des services ne paraît pas être une prestation pertinente pour accompagner une prestation en ergonomie. Il serait sans doute préférable de travailler sur le conseil pour l’intégration de l’ergonomie dans les processus de l’entreprise.

La conclusion.

Les résultats donnés par cette étude sont intéressants, mais leur validité est relative de par le nombre restreint de réponses mais aussi par le fait que nous nous basons sur du déclaratif. Par exemple, pour les prix, il aurait été préférable de relever les prix réellement contractualisés entre différentes entreprises et cabinets de conseils, mais cela est quasiment impossible, nous devons donc nous satisfaire de ces déclarations.

Auteur :

Consultant Freelance en ergonomie et UX depuis 1999 ! Je travaille sur de nombreux supports, des interfaces WIMP à la télévision en passant par les mobiles, le web pour le grand public ou les professionnels.

Laisser un commentaire

39bcd470133f39ee9654456636ec3a0f!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!