Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

Recommandations concernant la typographie.

La typographie est un aspect important du design de l’interface. Une bonne typographie est la base d’un bon design. Avec les centaines de polices de caractères (et leurs déclinaisons : italique, condensé, etc.) qui existent, il est difficile de trouver la bonne police qui correspond à l’usage que l’on veut en faire.

Le choix d’une police de caractères a un impact direct sur la manière dont est lue et perçue une information. La police de caractères peut augmenter la qualité d’une interface ou affaiblir l’utilisabilité du produit. Le contexte d’usage de la typographie est aussi important que son application.

L’oeil humain ne lit pas les lettres une par une, ou les mots un par un. Il bouge le long d’une ligne de texte, groupe le texte de manière à former des groupes d’information compréhensibles. Ce déplacement de l’oeil durant la lecture est un mouvement par saccade. La police de caractères affecte directement ce processus, en facilitant ou non les regroupements qu’effectue l’oeil, et donc cela à un impact sur la lecture et la compréhension.

Il est souvent dit qu’une bonne typographie est invisible. Mais le choix de la police de caractères en fonction du propos et du contexte demande une certaine expérience.

Evolution du "A"

Recommandations.

On considère que la taille des polices affichées sur écran est identique à la taille de celles qui sont imprimées sur papier.

Généralités.

  • Attribuer à chaque fonte un seul usage pertinent et cohérent.
  • Utiliser les fontes fournies en standard par le système.

Choix d’une police de caractères.

  • Utiliser des polices sans sérif pour les titres, les libellés et les fontes utilisées par le système.
  • Utiliser des polices avec sérif pour les textes.
  • Utiliser des fontes de caractères dont la largeur se situe entre 50% et 100% de la hauteur.
  • Utiliser des polices sans sérif et non grasses pour les fontes de petites tailles (inférieure ou égale à 10 points).
  • Utiliser les polices bien formées plutôt que les polices stylisées ou décoratives.

Utilisation des variations d’une police de caractères.

  • Utiliser une taille appropriée : l’angle de vue doit être situé au minimum entre 0°16’et 0°22′ soit 3 et 4 millimètres à 60 cm pour une lettre capitale. D’où une taille 12 pour travail normal sur écran. En considérant que les polices affichées à l’écran ont une taille identique à celle imprimée sur papier.
  • Ecrire en minuscule (avec la première lettre en majuscule en français) tous les textes, même les titres, les libellés ou les titres de fenêtres.
  • Ne pas utiliser l’italique pour l’affichage sur écran.
  • Pour contraster, il faut, de préférence, mettre la police de caractères en gras.
  • L’espace entre les lettres doit être d’au moins un pixel.

La mise en forme.

  • Pour un affichage sur écran, les lignes doivent faire entre 60 et 80 caractères.
  • Pour un document, ne pas utiliser plus de 2 polices de caractères, 3 tailles et 2 variations. Au total, il doit y avoir maximum 8 fontes différentes et de préférence 6.
  • Aligner à gauche le texte plutôt que de le justifier.
  • Utiliser un contraste positif : écrire en noir sur fond blanc ou gris clair.
  • L’espace entre les lignes doit être proportionnel à la largeur des colonnes. Il doit être supérieur ou égal à deux pixels.
  • L’espace entre les mots doit être inférieur à celui entre les lignes.
  • Structurer les textes de manière à donner un rythme à la lecture à l’aide de paragraphes, de lignes blanches, de retraits.
  • Hiérarchiser l’information à l’aide des polices et de leurs variations.

Auteur :

Consultant Freelance en ergonomie et UX depuis 1999 ! Je travaille sur de nombreux supports, des interfaces WIMP à la télévision en passant par les mobiles, le web pour le grand public ou les professionnels.

Laisser un commentaire

4ffdeec865bf784c5fa1ec3240d78c60<<<<<<<<<<<<<<<<