Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

Ergonome IHM ; une définition

J’ai rédigé une définition du métier d’ergonome IHM pour le guide des métiers des designers interactifs. Je vous la livre là. Le terme d’ergonome « web » était initialement utilisé, mais le web n’est qu’une parti de l’activité de l’ergonome « IHM » ou « Interactif ». N’hésiter à commenter cette définition, cela permettra de l’affiner pour l’année prochaine !

Ergonome IHM

L’ergonome coordonne et réalise des analyses d’activité avec des utilisateurs, afin de prendre en compte l’activité observée pour réaliser des interfaces utiles et utilisables. Il transcrit les besoins et objectifs des utilisateurs en modèles structurés d’interfaces et en prototypes. La méthodologie de l’ergonome se base sur trois champs de connaissances : le facteur humain (psychologie cognitive, physiologie, etc.) , la science des IHM (Interface Humain Machine) et les usages réels du public ciblé.

L’ergonome doit connaître et comprendre les utilisateurs d’une interface dans leur contexte (leur profil, leurs besoins et leurs attentes…), afin de faciliter la réalisation de leurs objectifs.

Il collabore étroitement avec l’équipe design pour assurer la cohésion et la conformité des choix avec les conventions de références pour le terminal choisi ou si besoin il réalise ce document de référence. Il prend en compte la globalité de l’expérience utilisateur sur les différents terminaux. Il facilite l’innovation. Il prend une part active dans la définition et l’évolution des pratiques courantes et de la méthodologie.

Activités

Au niveau du design

L’ergonome définit l’expérience utilisateur sur l’ensemble des terminaux mobiles, web, TV ou applications logicielles. Il accomplit un ensemble d’activités liées à la «recherche utilisateur» : des observations in-situ, des évaluations heuristiques des interfaces existantes, conçoit des personnages-types (personae), détermine les besoins utilisateurs, mène des entretiens, des analyses concurrentielles, des recherches ethnographiques, des séances de co-création, des analyses des usages, des tests avec les utilisateurs, etc. Il formalise le résultat des recherches et établit des recommandations, retranscrit les résultats des tests et les commentaires en interfaces centrées sur l’activité réelle des utilisateurs.

Il s’assure également de la faisabilité du design. Il évalue la qualité de l’expérience en les confrontant avec les normes, ISO 9241 « Ergonomie de l’interaction homme-système », ou d’accessibilité (le WAI [Web Accessibility Initiative], ou AccessiWeb en France) Il élabore et développe des critères d’ergonomie. Il contribue à définir l’architecture de l’information en traduisant les besoins des utilisateurs en interfaces, arborescences, diagrammes et spécifications fonctionnelles.

Au niveau de l’équipe

L’ergonome web fait circuler l’information et notamment rend compte aux personnes participant au projet des travaux menés en termes d’utilisabilité pour en assurer la réussite. Il se charge de la formation des équipes en ergonomie, les initie à la discipline afin qu’ils en comprennent la pratique et les bénéfices.

Il traduit les spécifications du produit en documents de travail utilisables par l’équipe de développement. Il s’assure avec le directeur artistique que la partie visible de l’interface est facile à utiliser et cohérente. Il vérifie avec les rédacteurs que tous les libellés (navigation, bouton et étiquettes des champs) sont concis et facilement compréhensibles. Il s’assure que les points critiques de l’expérience utilisateur de l’application sont identifiés et communiqués à la direction de projet. Enfin, il défend la démarche de recherche utilisateur et contribue à faire reconnaître la valeur de la conception centrée utilisateur.

Au niveau du client

L’ergonome contribue à animer le brief pour déterminer le besoin du client avec l’équipe projet. Il facilite l’exploration des besoins fonctionnels et marketing en maquettant les interfaces lors de workshops avec le client et les parties-prenantes.

Il formalise les études d’utilisabilité en lien avec la problématique du client. Il analyse les données, élabore et présente des comptes-rendus écrits pour les conclusions des recherches et les livrables de l’architecture de l’information (tels que des arborescences et des story-boards). Il apporte des réponses aux problématiques du client et émet des recommandations pour la conception de l’interface et sa réalisation. Il conduit les réunions de validation avec le client et adopte le point de vue de l’utilisateur tout en gardant à l’esprit les impératifs marketing.

 

Auteur :

Consultant Freelance en ergonomie et UX depuis 1999 ! Je travaille sur de nombreux supports, des interfaces WIMP à la télévision en passant par les mobiles, le web pour le grand public ou les professionnels.

Laisser un commentaire

463b94c015bba65ab8c356d1dad91b88~~~~~