Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

Ergonomie & publicité ?

Je ne sais pas pour vous, mais quand je vois les pubs pour Windows 7, je me dis qu’elles ne vont pas tarder à rejoindre « les soirées de l’ambassadeur » au panthéon des pubs nuls !

Qu’est ce que l’on apprend dans ces publicités ? Avant Windows 7 :

Et en plus les ingénieurs de Microsoft ne s’en étaient pas rendu compte, il a fallu qu’un utilisateur s’en aperçoive ! (J’ai bien fait de rester sur Mac OS tout ce temps là ! )

Trêve de plaisanteries, c’est évident qu’un OS doit être stable et techniquement fiable (Acceptabilité*), simple à utiliser (Utilisabilité*) et doit permettre les tâches de bases (Utilité*).

Ce que l’on note là c’est surtout qu’utiliser l’ergonomie comme argument publicitaire est une très mauvaise idée.

En théorie, une ergonomie parfaite ne sera pas perçue par l’utilisateur. Elle sera transparente et implicite. L’utilisateur pourra faire ce qu’il a à faire avec un maximum d’efficience, sans se poser de questions. C’est généralement les ergonomies médiocres qui sont retenues par les utilisateurs, parce qu’elles posent des problèmes. De plus l’ergonomie n’est jamais absolue, elle est définie pour une catégorie d’utilisateur, un contexte, un usage et un outil donnés. Donc par rapport à un produit ou service dire qu’il est ergonomique ou simple à utiliser signifie deux choses pour le client :

  • Soit le produit n’est pas réellement ergonomique mais on essaye de vous le faire croire.
  • Soit c’est un produit pour « les nuls » (ou toute autre catégorie perçue comme moins compétente), trop simpliste et donc pas adapté au client.

Dans les deux cas, le produit sera donc perçu par le client comme dévalorisant. Le client portera donc probablement sont choix sur un autre produit. Il est donc préférable d’élever le niveau du discours pour se situer au niveau des taches à réaliser si l’on veut rester dans le champ sémantique des usages. Qu’en pensez vous ?

—-

* : Ces trois notions acceptabilité, utilisabilité, utilité référent aux travaux de Jonathan Grudin, « Utility and usability: Research issues and development contexts » in Interacting with Computers, 4, 2 (August), 1992, 209-217.

Auteur :

Consultant Freelance en ergonomie et UX depuis 1999 ! Je travaille sur de nombreux supports, des interfaces WIMP à la télévision en passant par les mobiles, le web pour le grand public ou les professionnels.

Laisser un commentaire

7a4ff04b9dfbb33c0355dfd77d9196df********