Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

La phase exploratoire en UX, ParisWeb 2016

Samedi dernier, j’ai animé un atelier (trop court) sur la phase exploratoire en UX.

Je vous propose de téléchargez le support de cet atelier.

Auteur :

Consultant Freelance en ergonomie et UX depuis 1999 ! Je travaille sur de nombreux supports, des interfaces WIMP à la télévision en passant par les mobiles, le web pour le grand public ou les professionnels.

6 commentaires Ecrire un commentaire

  1. Original l’utilisation des UX card sur les axes, je me demandais, tu demandes aux utilisateurs d’évaluer les axes ou c’est quelque que tu fais lors de l’analyse ?

    C’est cet étape, qui me pose le plus de difficulté avec les personas je pense.

    Merci beaucoup pour cet article des plus intéressants et merci d’avance pour les réponses que tu ne manquera pas de m’apporter, j’en suis sûr. 🙂

    Répondre

  2. Schéma, slide 5, extrait de « Méthodes de Design UX. 30 méthodes fondamentales pour concevoir et évaluer les systèmes interactifs » (Eyrolles, 2015) de Carine Lallemand et moi-même 😉 On a trop bossé dessus pour le laisser passer comme ça :-p

    Répondre

  3. Si je peux me permettre, 5 personnes seraient peut être suffisants pour identifier 75% de pb d’utilisabilité mais pas pour créer des personas ou archétypes.

    Autre remarque, je pense qu’il faut exclure les focus groupes de tout type de recherche ux à cause des biais que cette méthode représente.

    Répondre

    • Alors sur les tests utilisateurs et le nombre de participant je vous conseille de lire cet article

      Pour la création de persona, le nombre d’entretien peut effectivement variés, mais il peut y avoir aussi d’autres sources, comme les traces de l’activité. C’était l’objet de cet atelier : Ne pas resté sur une seule source d’infos. Les focus group sont une méthodologie, avec effectivement ses limites. Comme toujours, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises méthodes, mais pour chacune il faut être conscient des limites et de la validité des résultats.

  4. Bonsoir, merci pour votre réponse. Il faut plusieurs sources d’informations pour les personas, mais pour la partie trouer des use / goals/ motivation patterns et non de simples occurrences isolés; pour peu que vous ayez 2 personas ou plus , 5 personnes ne suffisent pas même s’il y a d’autres sources d’infos quanti.

    Répondre

    • D’un autre coté, j’ai jamais dis qu’il en fallait que 5 ?

      Dans un projet réel, on est généralement plus autour des 15 ou 20 entretiens, pour avoir des infos qui se croisent correctement.

Laisser un commentaire

8a2aa74860ff41689d8b5716c79702f0qqqqqqq