Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

L’eye-tracking est mort, vive le wet-finger-tracking !

L’eye-tracking est une méthode d’analyse des comportements présentant trop de biais. Une méthode récente, le wet-finger-tracking, permet de mieux appréhender les comportements et les processus cognitifs à l’œuvre lors de l’utilisation de paradigme d’interface innovante ou non.

En effet l’eye-tracking va faire porter les mesures sur les informations disponibles en amont des processus cognitifs, à savoir la perception visuelle. A l’inverse, le wet-finger-tracking mesure précisément les informations en aval des processus cognitifs. Pour dire simplement les choses, le wet-finger-tracking est le résultat constaté des représentations mentales de l’utilisateur. Nous nous plaçons donc dans le « faire » et non plus dans « l’apercevoir ».

Les origines

A l’origine, les systèmes de wet-finger-tacking étaient encore encombrant et mal commode pour les utilisateurs. Donc ils étaient assez peu utilisés dans des conditions normales d’usages et étaient réservés aux situations de laboratoire.

Système de wet-finger-tracking.

Ce système est précis mais encombrant, il a donc fallu concevoir des systèmes basés sur la reconnaissance automatique de la position des mains et des doigts comme présenté dans cette vidéo.

En parallèle de l’activité des doigts, les zones du cerveau activées peuvent être mises en évidence, par des moyens lourds. Nous observons donc de la corrélation entre les zones d’activation du cerveau et le mouvement des doigts.

A l’opposé une méthode extrêmement simple permet de connaître les tracés des doigts sur un écran multitouch en prenant en compte simplement les traces grasses laissées par la pulpe des doigts.

La méthode du wet-finger-tracking.

La méthode du wet-finger-tracking combine donc ces techniques. Elle est en réalité simple à mettre en œuvre car elle nécessite simplement une caméra, celle de l’appareil pouvant convenir et des doigts mouillés afin de mieux voir les traces.

Il est important de préciser que les doigts ne doivent pas être mouillés n’importe comment. Si vous prenez de l’eau distillée, par exemple, cela ne fonctionne pas car la teneur en minéraux n’est pas assez importante. Avec de l’eau minérale de qualité (pas de la vulgaire eau de sources) cela commence à mieux fonctionner mais ce n’est vraiment pas idéale.

Le meilleur moyen pour obtenir un tracé vraiment lisible, en d’utiliser une matière riche en fer et magnésium, mélangé à un solvant naturel. Cette découverte a été faite par hasard, par deux éminents chercheurs M VanHouten et M Cadbury. Il suffit en réalité de manger une tablette de chocolat de qualité supérieure et de se lécher les doigts.

Les résultats obtenus sont déjà très satisfaisants comme nous le montre cette capture d’écran avec les tracés et les zones les plus parcourues.

Hotspot du wet-finger-tracking.

Conclusion.

La méthode du wet-finger-tracking est aujourd’hui en pleine expansion mais il est encore nécessaire d’affiner la technique notamment pour un meilleur suivi des tracés. Il est donc nécessaire de multiplier les expérimentations sur le sujet et pour cela nous avons besoins des matières premières qui nous font cruellement défauts. Vous pouvez nous aider en nous fournissant celle-ci avant Pâques de préférence !

Nos fournisseurs :

Sources : Kazuhiro Terajima, Takashi Komuro, Masatoshi Ishikawa: Fast Finger Tracking System for In-air Typing Interface, The 27th Annual CHI Conference on Human Factors in Computer Systems (CHI2009) (Boston, 2009.4.7) / Extended Abstracts, pp. 3739-3744 (PDF) (Vidéo)

Enrica Dente, Anil Anthony Bharath, Jeffrey Ng, Aldert Vrij, Samantha Mann, Anthony Bull : Tracking hand and finger movements for behaviour analysis, November 2006, Pattern Recognition Letters , Volume 27 Issue 15.

PS : l’année derniére la Meuhbox.

Auteur :

Consultant Freelance en ergonomie et UX depuis 1999 ! Je travaille sur de nombreux supports, des interfaces WIMP à la télévision en passant par les mobiles, le web pour le grand public ou les professionnels.

6 commentaires Ecrire un commentaire

  1. Vraiment très intéressant.

    Je vais l’expérimenter dans mon équipe.

    Répondre

  2. Ayant utilisé l’eye tracking lors de mon passage (bref) en maitrise de psycho) je ne peux que saluer cette avancée de la technique scientifique, et je vais de ce pas aller acheter le matériel nécessaire à une expérimentaion, un peu limitée par la nécessité de surveiller mon diabète.

    Répondre

  3. Hello,

    Très bon, tu organises des formations ? :)))

    Sébastien.

    Répondre

  4. Tu as expérimenté avec plusieurs qualités de chocolat ? Tu conseille plutôt lait ou plutôt noir ?

    Répondre

Laisser un commentaire

7db8a5fb24c53d014a4595bb2c0523b2::::::::::::::::