Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

Mais pourquoi Mac OS X Lion ne coute que 23,99 € ?

Hier à la sortie de Mac OS X Lion, on me demande « Combien ça coûte ? » « 23,99 € » « Seulement ??? » « Heu, bin oui »… Si on compare avec Windows 7 dont les prix sont dans les 150 € voir beaucoup plus pour certaines éditions ou même avec les versions précédentes de Mac OS X c’est effectivement assez ridicule comme prix.

Comment on fixe un prix ?

Il y a plusieurs méthodes pour fixer un prix.

  • La méthode artisanale : On additionne les coûts de productions, de distributions, les divers frais, puis on ajoute une marge raisonnable, ça donne le prix. Cette méthode n’est valable que sur des produits où la marge est très réduite et/ou la concurrence est forte.
  • La méthode marketing : Vous faites une étude de marché, vous regardez le positionnement de votre produit ou de votre service par rapport aux gammes de vos concurrents et vous fixez le prix en fonction du prix du marché avec quelques nuances du type « plus de pub, donc prix un peu au-dessus de sa gamme ».
  • La méthode Nespresso / Imprimante / Rasoir : L’appareil en lui-même ne coûte pas très chère, il est souvent vendu prix coûtant. Ce sont les consommables qui coûtent une fortune et qui supportent l’essentiel de la marge.
  • La méthode Luxe : Le prix est parfaitement indépendant des coûts de production, il ne dépend que des capacités financières des potentiels acheteurs.

Dans le cas de Mac OS X, les coûts de production sont minimes et bien maîtrisé (Mac OS X à plus de 10 ans), il n’y a pas vraiment de concurrents et ce n’est pas un produit de luxe. Est-ce que l’on est dans le cas Nespresso ? Regardons ce que vend Apple.

Chez Apple on vend quoi ?

Ça tombe bien les résultats trimestriels sont parus récemment, voir l’article sur Mac génération.

 

CA par produit (Source MacGeneration.com)

Répartition du CA par produit (Source MacGeneration.com)

Donc actuellement Apple vend du matériel iPhone, iPad, Mac en majorité. La part du logiciel ou d’iTunes reste minime. Après, c’est le chiffre d’affaires et donc pas nécessairement le bénéfice.

Ce que vend Apple c’est un éco système basé sur le tritypque  iPhone, iPhone, iPad avec comme liant un OS et bientôt un service de gestion des données : iCloud.

Mac OS X Lion à 23,99 €, pour préparer l’avenir ?

Revenons à la question de base, pourquoi 23,99 € ? La stratégie Nespresso ne me paraît pas s’appliquer dans le cas d’Apple car la part du « consommable » (itunes et logiciels) reste assez faible, même si elle tend à se développer.

Ce prix bas peut alors avoir une explication simple, c’est favoriser une migration rapide des utilisateurs vers ce nouvel OS pour leur permettre d’accéder pleinement aux services d’iCloud sur leurs divers « iBidules ». Après, Mac OS X, c’est iOS qui va passer bientôt en version 5 et donc aller dans le même sens.

On se retrouve alors dans une situation inverse à la stratégie Nespresso. Le consommable, les logiciels et les services sont vendus prix coûtant, voir gratuit. Une fois que vous avez mis toute votre vie numérique dans l’iCloud et que cette expérience utilisateur, ces services sont devenus indispensables,  il faut bien acheter des « iBidules » qui ne sont pas donnés pour y accéder !

Auteur :

Consultant Freelance en ergonomie et UX depuis 1999 ! Je travaille sur de nombreux supports, des interfaces WIMP à la télévision en passant par les mobiles, le web pour le grand public ou les professionnels.

28 commentaires Ecrire un commentaire

  1. Apple n’applique pas la stratégie Nespresso / Epson tout simplement car leur produit de base est cher, ce n’est pas uniquement car ils ne vendent pas beaucoup de logiciels !

    Répondre

    • Oui, mais rien n’empêcherait de vendre Mac OS X à 150 € par exemple comme c’était le cas des versions précédentes.

    • 29 euros pour 5 licences. Nous avons 3 macs à la maison, je considère que chaque mise à jour ne m’est revenue qu’à 9 euros.

  2. Snow Leopard lui-même n’était pas bien cher (29,90 €), à l’époque Apple avait clairement mis en avant le fait que c’était pour favoriser l’adoption rapide des technologies qu’il contient (et aussi le fait qu’il présentait peu de nouveautés visibles à l’utilisateur, par rapport à Leopard).

    Répondre

    • @Raphaël : 169$ la version complète ? Pourtant très peu l’on acheté, le monde a choisie la mise à jour car avec ce DVD on pouvait installer complètement à neuf un Mac (je l’ai fait plusieurs fois).

    • Non Julien, Raphaël a raison, 29€ c’était bien le prix de la mise à jour depuis Leopard. Ceux qui étaient encore sous Tiger ou Panther ne pouvaient pas (au sens « permission ») utiliser cette boîte. Regarde sur le lien que tu donnes toi-même : « Réalisez une mise à jour de Mac OS X Leopard avec Snow Leopard ». Si tu ne disposais pas de Leopard et que tu utilisais le DVD de Snow Leopard acheté dans le coffret de mise à jour, tu étais autant dans l’illégalité que si tu l’avais piraté…

      Cependant, Raphaël, pour la précision Snow Leopard n’était pas disponible en version complète standalone. Si on ne disposait pas de Leopard, il fallait acheter la Mac Box Set qui elle incluait une version complète de Snow Leopard et était effectivement chiffrée à 169.

  3. Oui, c’est bien la stratégie d’Apple depuis 2000. L’exemple évident, c’est l’iPod. Apple prend une marge importante sur le terminal (des rumeurs parlaient de 70% sur le shuffle) d’où des prix élevés et casse les prix du contenu, ici les pistes audio d’iTunes. Prendre un iPod, c’était entrer dans l’univers d’iTunes et ses 99 cents la piste. C’était aussi entrer dans un certain cercle… mais ça, c’est une autre histoire.

    Répondre

  4. N’oublions pas que les dernières versions de Mac OS X qui ont couté moins de 30€ sont des mises à jour.
    Autrement dit, il faut déjà posséder du matériel Apple pour en profiter sinon c’est le prix « fort ».

    Si je ne dit pas de bêtise, Lion est disponible uniquement pour les possesseurs de Snow Leopard…

    Apple ne tenterait-il pas tout simplement de fidéliser ses clients ?

    Répondre

  5. Apple fait la majorité des bénéfices sur le matériel, pas sur l’OS.
    Contrairement à Microsoft qui ne vend pas de matériel, et qui ne peut donc pas faire la même chose.

    Répondre

    • En fait l’OS coute très cher à l’achat vu le prix du Mac, seul le prix des maj ne semble pas très élevé enfin quand on peut les installer sur une machine pas trop récente.
      OS Lion nécessite quand même Snow Leopard pour être installé, alors que faire pour ceux qui sont encore sous Leopard, acheter d’abord SL puis ensuite acheter Lion ?
      Le piège se referme petit à petit, c’était bien la peine de la part des aficionados de la marque de décrier un Microsoft trop « présent » pour se précipiter tête baissée dans une telle « nasse ».

  6. Cela pourrait être une façon de réduire le piratage.

    30$ ce n’est pas assez cher pour se donner la peine de pirater. Surtout dans le contexte d’un achat facile dans iTunes. Résultat : plus de vente.

    Tout comme Apple l’a fait pour la musique.

    Répondre

    • Y’en a qui piratent des apps à 0,79€… -_-

  7. Je pense que le tarif inclut des coûts de licences (ex : active sync Microsoft ?), sinon il serait encore plus bas afin de mettre tout ce beau monde sur le même OS. Ceci afin d’avoir des coûts d’entretien, de mise à jour réduits, et d’offrir aux développeurs une plate-forme la plus importante possible. Enfin, cela permet de rendre obsolète le vieux parc encore plus rapidement.

    Répondre

  8. Tout faire pour attirer le consommateur dans un éco système ou il lui sera difficile d’en sortir à moins de tout racheter.
    Mac OS LION est qu’un appât , c’est pour cela qu’il n’est pas cher car une fois captif dans l’eco système Apple c’est le jackpot pour Apple, livre, vidéo, cinéma, musique, journaux, applications, publicité sur tout cela Apple touchera son pourcentage.

    Répondre

    • Oui, et surtout 3 ou 4 iBidules à renouveler régulièrement. Iphone tous les 2ans par l’intermédiaire des opérateurs, Mac tous les 3 ans environ (même si il peut avoir une 2éme vie « oh regarde, ma chérie je t’offre un nouveau mac ! »), iPad, ipod tous les… à déterminer… La marge sur les 2000 € à 4000 € que cela représente est plus importante que les 30% sur les applis à 0,79€.

    • Les commentaires de Lennart sont hallucinants. Je suis équipé d’Apple et j’achète mes musiques presque exclusivement ailleurs que chez Apple.

      Quant à dire que c’est comme Microsoft, je pense que lorsqu’on est équipé d’un OS, on ne peut faire tourner des logiciels que compatibles avec cet Os.

      Je tiens à ajouter que j’ai été éditeur de CD Rom. A l’époque un auteur/développeur ne touchait qu’une fraction du prix de vente ( environ 10%). Aujourd’hui il peut par la diffusion par AppStore toucher 70%, ça change tout pour lui!

      Qu’Apple se réserve une commission de 30% pour la mise en place et la maintenance de ses fermes de serveurs et la commercialisation ne me choque pas. Pour toucher le public en tant qu’éditeur, je vendait un CDRom 100F à un grossiste qui le vendait 200F à la Fnac qui le vendait 300F au public.

      Ce qui est extraordinaire dans le montage d’Apple, que ses concurrents imitent d’ailleurs, c’est la baisse des prix que l’on constate. Le consommateur en profite.

  9. *à renouvelER
    *L’appareil en lui-même ne coûte pas très chER

    Répondre

  10. Pour information Leopard et SL coute 79 Euros et 99 Euros en version familiale 5 licences.
    Le prix de Lion est surtout pour forcer rapidement la migration, pour iCloud ou autres nouveautes a venir afin d’avoir un maximum de clients potentiels et eliminer definitevement SL et ses predecesseurs

    Répondre

  11. Lion n’est qu’un mise à jour de Snow Leopard, j’ai payé 25 euros pour avoir un bouton plein écran et un airdrop que j’ai dû abandonner quand j’ai voulu transférer mes 4 gigas sur un autre mac ( la clé usb a de beaux jours devant elle)
    Quand à Snow Leopard, je considère que le prix de l’OS est intégré dans l’imac que j’ai acheté.
    Je tiens à apporter quelques précisions à votre analyse :
    – Apple n’a pas les mêmes coûts de développement que Windows. Comme vous le remarquerez si vous installez Bootcamp sur un ordinateur (support de Windows sur un mac) Apple n’a qu’une dizaine de drivers à gérer alors que windows doit tourner sur tous les hardware que la planète à supporté depuis 10 ans soit des millions de configurations différentes. MacOs est le paradis des développeurs d’OS : un système Unix ultra fiable et robuste, 3 ou 4 cartes graphiques, 2 ou 3 drivers réseau pour toute la gamme matérielle.
    – le modèle nespresso : les machines ne sont pas vendues au prix coutant : 150 euros le percolateur, c’est bien au-dessus du prix de revient et du prix moyen. Ensuite c’est Krups ou Magimix qui les fabriquent, le modèle est donc plus à rapprocher d’un modèle de licence ou de royalties.
    – le bénéfice : Apple fait 7 milliards de bénéfices (!) sur 28 milliards de CA : clairement les produits sont dans la catégorie luxe, ce type de marge ne se retrouve que dans le haut du panier du luxe. Même si les 4 millions d’utilisateurs MACOS téléchargent une version de Lion, cela n’aura pas beaucoup d’impact sur les comptes et cela ne fera même pas l’épaisseur d’un trait dans les bénéfices (au mieux 1 décimale),
    – il faut rappeler qu’Apple doit payer de la bande passante pour livrer ses Lion à 4 gigas. Allez demander à un hébergeur 4 millions de gigas par 24 heures (4000 teras) et venez nous indiquer la note.

    Répondre

    • le CA que j’ai indiqué (28 M$) n’est que le CA du dernier trimestre, en 2011, avec une croissance de 82% . on estime qu’Apple va dépasser les 100 milliards de dollars 🙂 Les chiffres sont hallucinants et le pire est qu’Apple a d’énormes réserves de progression (seulement 8 % de part de marchés sur les ordinateurs et 30 % des ventes de smartphones)

  12. J’aurais l’analyse inverse de la vôtre. Vu leurs cycle de vie, le consommable Apple, c’est bien le device : iPad, iPhone, Macbook, etc… Leur évolution et renouvellement s’accélère de plus en plus, et ce qui compte pour Apple, c’est d’avoir la base, le liant qui connecte tous ces appareils entre eux iOS et OSX, en attendant iCloud.

    Donc votre machine à café, c’est l’OS, ensuite, vous achetez votre consommable pour y accéder…

    Répondre

  13. Bonjour,
    Lion ne coûte pas cher, car ça ne vaut pas plus. Apple n’est pas (plus) un développeur d’OS ou de logiciels, il ne fait pas le poids face à Microsoft et Adobe. Son nouveau créneau est la mobilité (iPad, iPhone, un peu d’Ipad et du Macbook air) et la distribution de contenu.
    Vendre des portables ou des ordis de bureau n’est plus une activité d’avenir.

    Répondre

    • Si on regarde les cours de la bourse, c’est le contraire, Microsoft et Adobe ne font plus le poids. Sans parler des 75 milliards de trésorerie d’Apple.

      La mobilité est un des aspects de la stratégie d’Apple, mais elle ne se réduit pas à cela. On entre par contre dans l’ère post-PC où les ordinateurs vont devenir des périphériques comme les autres.

    • Disons que les logiciels d’Apple n’ont pas réussi à se diffuser autant que ceux de Microsoft et Adobe, même si actuellement Apple a de meilleurs résultats financiers !
      Apple va là où il y a une vraie plus value technologique, avec un marketing efficace : grand bien leur fasse.

Laisser un commentaire

d2fd38e7ede31b362bcbbf0754d6c200????????????????????????