Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

Les méthodes d’inspection des interfaces.

J’ai rédigé initialement cette définition pour le petit dictionnaire du design numérique.

Les méthodes d’inspection des interfaces consistent, selon les ergonomes Bastien et Scapin : « en un examen d’interfaces par des spécialistes (évaluation experte) ou des non-spécialistes au moyen de diverses techniques d’inspection, essentiellement basées sur certaines dimensions de l’utilisabilité tels que les Critères Ergonomiques. » Le but des méthodes d’inspection des interfaces est de détecter les aspects de la conception des interfaces pouvant entraîner des difficultés d’utilisation ou alourdir le travail des utilisateurs. Ces méthodes portent donc sur l’utilisabilité d’un service et non sur son utilité.

Les méthodes les plus judicieuses sont :

  • L’inspection cognitive (Cognitive Walkthrough).
  • L’analyse de la conformité à un ensemble de recommandations.
  • L’analyse de la conformité à des normes ou heuristiques (on parlera aussi d’évaluation heuristique).

L’inspection cognitive

Cette méthode d’inspection qui consiste à évaluer la facilité d’utilisation et d’apprentissage par l’exploration systématique d’un système interactif. L’ évaluateur passe alors en revue tous les écrans et toutes les actions et pour chacun, il s’interroge sur ce que l’utilisateur cible serait tenté de faire.

L’évaluateur tente de répondre aux quatre questions suivantes :

  • Les utilisateurs vont-ils tenter d’exécuter les actions appropriées ?
  • Les utilisateurs sauront-ils que les actions appropriées sont permises ou disponibles ?
  • Les utilisateurs vont-ils associer aux effets souhaités les actions appropriées ?
  • Lorsque les actions seront effectuées l’utilisateur pourra-t-il se rendre compte des traitements en cours ?

Si l’interface est bien conçue, les actions permises ou proposées par le système devraient correspondre à celles auxquelles l’utilisateur est en droit de s’attendre.

L’analyse de la conformité à un ensemble de recommandations.

Cette évaluation consiste à juger la conformité des éléments de l’interface aux recommandations contenues dans divers types de recueils. Ces recueils sont par exemple :

  • Les guidelines des constructeurs, par exemples les GUI pour Mac OS X ou Windows
  • Des recueils spécifiques, par exemple : Smith et Mosier, 1986, 944 recommandations regroupé en 6 thèmes : l’entrée de données, l’affichage des données, le contrôle du dialogue, le guidage utilisateur, la transmission des données et la protection des données)
  • Des guides de recommandations spécifiques, par exemple le Webstyleguide.

L’analyse de la conformité à des normes ou heuristiques

Les normes ou les heuristiques présentent habituellement une série d’énoncés généraux. Par, exemple, les critères heuristiques de C. Bastien et D. Scapin se présente sous la forme suivante :

Charge de travail

Définition : Le critère Charge de travail concerne l’ensemble des éléments de l’interface qui ont un rôle dans la réduction de la charge perceptive ou mnésique des utilisateurs et dans l’augmentation de l’efficacité du dialogue.

Justification : Plus la charge de travail est élevé, plus grands sont les risques d’erreurs. De même, moins l’utilisateur sera distrait par des informations non pertinentes, plus il pourra effectuer sa tâche efficacement. Par ailleurs, plus les actions requises seront courtes, plus rapides seront les interactions.

L’utilisation de ces principes, pour l’évaluation d’un système, reste difficile et est très liée à l’expertise de l’évaluateur. Il est préférable d’utiliser ces principes pour expliquer ou justifier des erreurs d’utilisabilité détectées par d’autres méthodes.

Sources :

  • Critères ergonomiques pour l’évaluation d’interfaces utilisateurs, C. Bastien, D. Scapin, ED. Inria, Rapport technique N°153.

Auteur :

Consultant Freelance en ergonomie et UX depuis 1999 ! Je travaille sur de nombreux supports, des interfaces WIMP à la télévision en passant par les mobiles, le web pour le grand public ou les professionnels.

Laisser un commentaire

5d1499ceef0dd93c21bf412dde9f1cb3ggggggggggggggg