Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

Retour sur le Flupa UXday 2014

Vendredi dernier avait lieu le Flupa Ux day, une conférence d’une journée organisée par FLUPA pour parler d’UX et se rencontrer. Je vous propose un petit résumé de la journée avec mes réflexions, mes coups de gueules sur les conférences que j’ai vues. (Je suis resté dans la grande salle et n’ai pas vu les ateliers)

La galerie des photos

Gabe Zibermman et Gamefication

Une belle conférence comme les orateurs « pro » savent les faires. C’est agréable à entendre même si c’est en anglais et que j’ai un peu du mal à comprendre toutes les subtilités. Ce qui est pertinent c’est qu’il arrive à toucher tous les publics de pro de l’UX au novice. Ça se déroule gentiment, à menant à quelques réflexions sur la gamification. Ce que j’ai retenu c’est un jeu pertinent un jour le sera peut être moins le lendemain voire lassant par la suite.

Des « companions » apps, Marwan Achmar

Un sujet présenté comme un retour d’expérience et quelques règles simples à retenir. Cela a permis de susciter pas mal de questions et de réflexions sur la AAO « l’assistanat assister par ordinateur ». L’exemple est celui du GPS qui sert à vous orienter. Vous n’avez plus acquérir de compétences en topographie mais vous vous trouvez dépend de la technologie qui peut vous lâcher.

> voir la vidéo

flupauxday2

L’UX dans les nouvelles formes d’économie, l’économie circulaire, Lionel Fleury

J’avoue m’être attardé sur le buffet de la pause et n’être arrivé qu’en milieu de conférence. C’est dommage pour moi, car le sujet m’intéresse, notamment avec l’idée de faire évoluer le comportement des personnes vis-à-vis des problématiques écologiques. Ça rejoint des thèmes auxquels je m’intéresse comme le persuasive design. Ce sont des sujets d’avenirs qu’il faut suivre !

> voir la vidéo

L’UX sans papier, ou comment faire de l’UX sans documentation, Sophie Henry

C’est un intéressant point de vue que nous a présenté Sophie. Une démarche qui me parle, mais qui n’est pas forcément évidente à mettre œuvre, tous les jours. L’idée est de réduire au maximum la documentation écrite en produisant un maximum de schéma, de wireframes, mais sans nécessairement détailler tout. Dans un deuxième temps, elle se rend compte qu’il faut aussi co-travailler pour avancer rapidement et efficacement sur certains sujets. Elle préfère donc travailler directement avec son DA, plus tôt que de concevoir puis donner au DA qui fait son boulot. L’aspect gamestorming a aussi été pour travailler avec certains clients “sérieux” de la finance qui rentre très bien dans les jeux.
Je me réjouis de cette présentation sur bien des aspects : diminution des livrables écrits au profit de livrables visuels et de prototypes. Elle souligne aussi la nécessité d’avoir quand même des guidelines. Cette conférence me rappelle celle que j’avais vue à la kiwiparty de Kaelig Deloumeau-Prigent, qui travaille au Guardian et dont la charte ergo/graphique est en réalité la CSS du site.

Pourquoi l’UX Design va s’éteindre en France, heureusement pour nous, Leslie Matté et Risvan Asif

Une belle présentation à deux, bien préparé et bien animée ! Cela parlait d’expérience utilisateur, d’ergonomie, et de toutes ses notions qui s’affrontent dans le landernaux de la conception d’IHM. Ils proposent de renommer tout ce petit monde designer d’expérience. C’est louable comme initiative, sauf que c’est un débat stérile qui dure depuis des années avec différents titres (Ergonome européen, designer d’interaction). Sur Ergoihm, quand on voit le sujet apparaître, on sait très bien que c’est un sujet à troll. Depuis 15 ans que je suis dans le métier, ça revient régulièrement. Si définition, il y a besoin, définissons-nous par ce que nous faisons et non par une appellation.
Après, je pense que l’analyse reste très partielle, notamment l’absence de prise en compte de l’ergonomie dans les projets, qui est pour moi très lié au management issu de grandes écoles où l’enseignement du facteur humain est absent.

> voir la vidéo

Design émotionnel, d’un design universel vers un design humain, Jacinthe Busson

C’est une présentation dont j’avais déjà vu la trame, mais Jacinthe l’a modifiée régulièrement pour la faire coller à l’actualité des sites. C’est une présentation bien rodée qui nous rappelle l’importance de la part des émotions dans nos décisions. Un poil longue, mais plein d’exemples, c’était donc parfait pour la sieste postprandiale ! Moi, j’aurai tendance à compléter avec quelques références d’articles scientifiques, mais pour un public non-ergonome ça fait son boulot !

> voir la vidéo

Optimisation d’un outil de personnalisation BtoB pour une grande marque de distribution, Olivier Sauvage

Bon, là, c’est juste n’importe quoi. C’est un profond manque de respect pour le public et pour les organisateurs qui passent pour des guignols. Oui, une présentation ça se prépare à l’avance et ce n’est pas le moment pour chercher sur son mac les images qu’on va présenter au fur et à mesure. Après faut arrêter de raconter des conneries, faire de l’oculométrie à chaque fois n’a aucun intérêt, etc … donc franchement c’était nul.

UX en équipe agile ou Lean : comment s’y prendre ? Sophie Freiermuth

Heureusement, que Sophie était en suite là pour remonter le niveau ! Ça tombait bien, il fallait largement cette présentation rock&roll pour nous redonner la pêche. Avec humour et sincérité, elle nous décrie le quotidien de mission en freelance dans des équipes de développement fr-agile où il faut parfois sauver les meubles à la tronçonneuse, parfois fuir rapidement et parfois encore travailler dans la joie et la bonne humeur. On retiendra qu’il est plus facile et moins douloureux de se suicider en sautant d’un pont, que de faire de l’UX Agile dans une start-up !

Source : https://twitter.com/wickedgeekie/status/512994765634564096

Source : https://twitter.com/wickedgeekie/status/512994765634564096

LT

J’ai malheureusement du partir prendre mon train avant la fin, mais ce que j’ai vu des lightning talk était assez excellent. Les intervenants avaient bien compris le format avec des présentations très courtes, dynamiques et humoristiques. Donc une excellente cuvée !

Les pauses,

Entre toutes ces conférences, il a aussi les pauses avec comme d’habitude de belles rencontres. C’est l’occasion de revoir des personnes qu’on n’avait pas vue depuis un moment et de rencontrer IRL ceux qu’on suit sur les réseaux sociaux. Avec le même traiteur sympa qu’on avait eu pour les ateliers de juin, ce qui ne gâche rien aux pauses !

Les liens vers les présentations

Un autre retour sur l’événement par Romy @tetue.

Auteur :

Lead UX designer en Freelance depuis le dernier millénaire ! J'aide à concevoir des services, des applications en étant centré sur l'utilisateur et ses usages.

7 commentaires Ecrire un commentaire

    Ecrire un commentaire

    Les champs obligatoires sont signalés * markiert.


    velit, Sed leo. id, Praesent suscipit felis dictum Aliquam felis