Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

Les moines copistes utilisaient l’oculométrie.

Oui, il faut en arriver à cette conclusion, les moines copistes au moyen âge utilisaient l’oculométrie (eyetracking in english). La preuve ? C’est simple, ils utilisaient les même procéder que Facebook, Linkedin et compagnie pour organiser la mise en page des ouvrages.

Seconde Bible de Charles le Chauve, France, Saint-Amand, IXe siècle

Comme le montre cet article, Here’s How People Look at Your Facebook Profile — Literally, utilisant l’eyetracking sur divers sites sociaux, l’utilisateur suit la structure de la page, s’arrête sur les visuelles et les titres. C’est fantastique, c’est révolutionnaire comme découverte ! Je n’en reviens pas !

On remarque dans les ouvrages anciens, du moyen âge par exemple, l’utilisation de lettrines, d’enluminures et de visuelles pour structurer la page, conduire la lecture et agrémenter l’espace. Mais alors si les moines copistes utilisaient de telles mises en pages c’est qu’ils connaissaient l’eyetracking et qu’ils avaient réalisés de telles études ?

Par exemple cette double page pourrait rappeler furieusement l’organisation actuelle de bien des sites, ou la page d’un profil Facebook.

Anges et diables : jouer le texte, France (Nord), 1577

Je suis tombé sur cette étude par l’intermédiaire de un article de Fred Cavazza qui s’enthousiasme aux vues de tels résultats. J’ai plus le sentiment que c’est (encore) une utilisation de l’eyetracking dans un mauvais contexte, en l’absence de toutes hypothèses scientifiques qui montre des choses tautologiques.

« 100 % des utilisateurs ont tenté lire le contenu. »

Allez pour le plaisir des yeux et de la typographie !

Pentateuque avec targoum et commentaire de Rachi, Italie vers 1450

Bible latine avec la glose ordinaire : Actes des apôtres, Épîtres canoniques et Apocalypse, Paris, deuxième moitié du XIIIe siècle

Bible de étienne de Harding, Cîteaux, 1109

Les illustrations sont issues de la BNF.

Auteur :

Lead UX designer en Freelance depuis le dernier millénaire ! J'aide à concevoir des services, des applications en étant centré sur l'utilisateur et ses usages.

3 commentaires Ecrire un commentaire

    Ecrire un commentaire

    Les champs obligatoires sont signalés * markiert.


    id leo. vulputate, ultricies ut felis tempus Aenean ut