Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

Questions réponses sur l’ergonomie et le métier d’ergonome.

Ces questions-réponses sont issues de plusieurs demandes d’entretiens de la part de personnes intéressées par l’ergonomie. Elles donnent une approche assez informelle et vivante du métier d’ergonome et du secteur de l’ergonomie en général. Certaines questions/réponses ont plusieurs années mais elles sont toujours d’actualités.

Si vous deviez dégager une problématique autour du métier d’ergonome en relation avec l’entreprise, que choisiriez-vous ?

Une problématique qui apparaît souvent dans les projets c’est que la part du budget et des moyens consacrés à la conception des IHM (Interface Humain-Machine) est souvent négligée voir négligeable. Le métier d’ergonome et sa démarche centrée sur l’activité sont souvent méconnus. Ça a pour conséquence que les utilisateurs finaux et les ergonomes ne sont pas impliqués en amont dans le projet. Les besoins réels des utilisateurs sont alors mal évalués, les fonctions réellement utiles sont négligées (ou mal conçues) au profit de fonctions annexes qui ne servent pas ou peu.

L’absence d’ergonome fait que l’interface est mal construite. Elle ne respecte pas les règles et les standards de conception des IHM, le point de vue utilisateur n’est pas représenté. L’IHM est donc bâclée. Quand le projet est enfin présenté aux utilisateurs finaux, il est souvent rejeté et le projet doit être revu. C’est alors, avec un peu de chance, que l’on appelle un ergonome pour résoudre les problèmes en urgence, mais le projet a déjà pris 6 mois de retards… Cette problématique a été confirmée par une étude du groupe Standish qui montre que les principales causes de retard ou d’échec d’un projet (86 % des projets) sont l’absence de participation des utilisateurs et des besoins incomplets.

Quel est le rôle de l’ergonome dans la conception du site Web ?

Représenter le point de vue de l’utilisateur final en accompagnant les choix des informaticiens, graphistes, marketing, etc… Et en apportant une expertise dans le domaine du facteur humain et de l’expérience utilisateur.

Plus concrètement, lors de la conception l’ergonome organise l’arborescence du site, propose la navigation, l’organisation des pages…

Sur un site déjà conçu, il peut réaliser une expertise ou des tests utilisateurs afin de mettre en avant les problèmes d’ergonomie.

Par exemple citer un problème de reconnaissance de cet art qui est émergent ?

Je dirai que la méconnaissance de l’ergonomie, fait penser à certain que comme on est utilisateur on peut faire de l’ergonomie, comme Monsieur Jourdain fait de la prose ! Ça a bien sur un impact sur lors du choix d’un prestataire, le client n’ayant pas toujours les bons critères pour faire son choix.

Ce problème se fait donc sentir sur le plan financier, car le coût de l’ergonomie est connu, mais on peut difficilement chiffrer ce qu’elle va rapporter ou le coût de son absence. Un développeur, un graphiste ou une personne quelconque est alors désigné volontaire pour s’occuper de l’IHM et de l’ergonomie à moindre frais.

Les études sur le “retour sur investissements” sont encore peu nombreuses même si elles vont toutes dans le même sens avec des ratio coût/bénéfice en moyenne de 1/10 à 1/100.

Quelle est la tendance du métier d’ergonome sur le web aujourd’hui ?

C’est encore un métier peu connu même dans les secteurs informatiques, télécommunications ou nouvelles technologies. Mais ceux qui y ont goûté en redemandent ! La vague Internet et sa cohorte d’ergonome de pacotille sont passées.

Les entreprises recherchent des ergonomes avec de fortes compétences en ergonomie mais aussi des connaissances dans les domaines proches (graphisme, informatique, marketing) qui n’hésitent pas à mettre les mains dans le cambouis ! Je dirai que la tendance sur une dizaine d’années est passé de l’ergonome “surper expert” qui disait “y a qu’a, faut qu’on”, à une ergonomie de terrain plus intégré dans les projets. Mais le métier d’ergonome reste encore “artisanal” dans le sens où l’on fait nécessairement du sur mesure à chaque intervention.

Quel est le profil et quelles sont les qualités d’un ergonome ?

A mi-chemin entre le psychologue et l’ingénieur. Savoir écouter les utilisateurs en restant “neutre et bienveillant”, mais pouvoir aussi communiquer avec les différents intervenants des projets.

L’ergonome est souvent “l’empêcheur de tourner en rond”, il critique, argument à l’appui, propose des idées ou des solutions nouvelles mais tellement évidentes et simples pour l’utilisateur final ! De par sa formation, il sort des sentiers battus, a souvent plus de recul que le reste des membres du projet qui ont la tête dans le guidon. En plus les utilisateurs sont généralement ravis de ses propositions, ce qui n’est pas toujours le cas des équipes de développement ou marketing. Il a souvent un rôle d’interprète dans le sens ou il fait correspondre une interface concrète à un besoin plus au moins précisément exprimé.

Il a donc un profil souvent un peu atypique avec des cursus universitaires et professionnels assez diversifiés. On ne devient pas ergonome “par défaut”, par hasard ou pour faire plaisir aux parents ! c’est généralement une profession que l’on choisit.

Quelles sont les formations à recommander pour devenir ergonome ?

Master d’ergonomie ou formation du CNAM.

Les DESS d’ergonomie sont ouverts a de nombreux cursus préliminaire : informatique, médecine, MST (Maîtrise de Sciences et Techniques de physiologie du travail, ergonomie, physiologie appliquée à Orsay), et bien sûr psychologie (la majorité des étudiants).

Quels sont les salaires pratiqués ?

Comme un ingénieur ou chef de projet : environ 30 000 €/an (+ou- 20 %) pour un débutant, puis une progression identique à un ingénieur ou à un chef de projet.

Concrètement, a-t-on du mal à trouver un emploi une fois diplômé ?

Le domaine de l’ergonomie des IHM suit le reste du secteur informatique. Mais globalement en ergonomie on trouve du travail même si c’est un domaine où il y a peu de postes proposés, il y a aussi peu de candidats. Les ergonomes senior, avec plus  de 7 ans d’expérience, sont même un denrée rare, qu’il n’est pas toujours facile de recruter.

J’ai trouvé quelques cabinets de conseil en ergonomie mais y’a-t-il des entreprises, qui emploient des ergonomes, autres que les entreprises types SNCF, Renault, PSA ? Si oui quel est le rôle de l’ergonome dans ces entreprises? (Recherche, sécurité du travail, conception…)

Oui, des grandes SSII emploient quelques ergonomes, ou des entreprises d’ingénierie spécialisée (aéronautique, armée,…) , le travail est alors orienté conception. Il y a aussi des “administrations” (ANACT) qui emploient des ergonomes, c’est alors souvent orienté vers la santé ou le handicap au travail. Dans les grandes entreprises Les CHSCT (Comité hygiène sécurité condition de travail..) emploient aussi des ergonomes.

J’en viens donc à l’activité d’ergonome en elle-même : Quels sont les domaines d’applications: conception de postes de travail, conception de site web, prévention des accidents du travail, quoi d’autre…? Peut-on apporter une expertise dans tous ces domaines ou nous spécialisons-nous au cours du temps ? Par exemple, l’ergonomie de site web et de postes de travail sont vraiment différentes ?

Il faut voir un peu l’historique de l’ergonomie. Il y a eu en ergonomie deux grands courants qui existe toujours. Un premier qui concerne plus l’amélioration des conditions de travail en entreprise, et un deuxième issu plus des milieux anglo-saxons qui est lié à la conception de systèmes complexes qui est née pendant la 2éme guerre mondiale avec des systèmes comme les radars, la conception de cabine de pilotage des avions. Le 1ére est donc plus lié la santé et le 2éme plus liée l’ingénierie. On retrouve ces 2 courants encore actuellement avec d’un côté l’ergonomie francophone et de l’autre l’ergonomie des IHM. Mais ces 2 courants partagent des techniques de bases comme l’analyse du travail.

Donc concrètement on est amené à se spécialiser rapidement dans un domaine, voir un sous-domaine…

Y’a-il une recherche en ergonomie? Quels sont les thèmes de recherches ?

Oui, assez active, aussi bien en entreprise que dans les universités. Les thèmes sont très diversifiés. Il serait difficile d’en faire une liste exhaustive.

Si j’ai bien compris il y a pas mal de profils d’Ergonome: psychologue, ingénieur, architecte, kiné, infirmier… mais exercent-ils tous le même métier ? En tant qu’ergonome navigue-t-on entre toutes ces disciplines ?

Oui et non, oui car le but de tous les ergonomes est d’améliorer le travail de l’opérateur, non car chacun travaille dans des secteurs différents avec des méthodes et des règles adaptés au secteur.

Trouvez-vous votre travail enrichissant ?

Enrichissant, je ne sais pas, je ne ferai sans doute pas ergonome toute ma vie. Mais un des avantages, de l’ergonomie c’est que l’on rencontre souvent des gens qui font métiers très différents (Trader, superviseur de réseaux, téléopérateur, informaticien,…)

Devient-il routinier et automatique avec le temps ou pas du tout ?

En tant qu’indépendant, je travaille toujours sur des projets différents avec des gens différents, il alors assez difficile de tomber dans la routine. En plus j’ai la chance de travailler souvent sur des projets innovants. Par contre avec le temps, on est souvent confronter à des problèmes similaires liés à l’organisation des entreprises avec des difficultés pour faire prendre en compte le point de vue des utilisateurs finaux.

Avez-vous l’impression d’apporter une amélioration au bien-être physique et psychologique des gens ? Pensez-vous que se puisse être une des définitions de l’ergonomie ?

Une amélioration, oui, mais de là à parler de bien-être je ne sais pas. Si vous mettez au point une interface qui permet de faire la même chose en 2 fois moins de temps, certes l’opérateur sera content, moins stressé, il aura fait son travail plus vite, mais probablement que d’ici peu il y aura 2 fois moins d’opérateurs pour faire le même travail…

Personnellement, je suis content du travail que je fais, les gens pour qui je travaille aussi et les utilisateurs sont généralement demandeur d’ergonomie et d’ergonome !

Auteur :

Lead UX designer en Freelance depuis le dernier millénaire ! J'aide à concevoir des services, des applications en étant centré sur l'utilisateur et ses usages.

25 commentaires Ecrire un commentaire

                    Ecrire un commentaire

                    Les champs obligatoires sont signalés * markiert.


                    Aenean sem, facilisis mattis dapibus commodo nec leo dolor. at pulvinar