Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

Les usages, concevoir pour la TV.

Nous allons aborder là, le sujet des usages de la télévision. Le but est de bien situer le contexte dans lequel l’utilisateur se trouve devant sa télévision. Cela permettra par la suite de faire des choix en termes de conception d’IHM.

La situation d’usage.

La situation d’usage se caractérise par les éléments suivants :

  • Un usage collectif : L’usage de la télévision est essentiellement collectif notamment en début de soirée. La télévision reste un moment d’échange et ludique. Elle devient plus personnelle en fin de soirée. C’est une différence majeure avec l’ordinateur qui est lui très personnel. Cela signifie, par exemple, que les services nécessitant une certaine confidentialité (Un adolescent n’ira pas utiliser Facebook au milieu du salon.) ne seront pas utilisés sur la télévision.
  • Une attention réduite, une attitude relâchée : L’utilisateur va avoir une attitude détendue devant la télévision. Son attention sera moindre, ainsi que son activité cognitive. Il prendra moins d’initiatives et se lassera plus facilement des tâches complexes. Tout problème d’ergonomie se soldera donc probablement par un abandon.
  • Une utilisation routinière : Les utilisateurs devant la télévision ont des habitudes. Cette routine permet aussi de se relaxer.
  • Un nombre de choix limité : Ils regardent régulièrement les mêmes chaînes à des moments similaires. Ils connaissent le numéro des chaînes qu’ils regardent, ainsi que le moyen de les atteindre rapidement.
  • Une distance importante entre l’utilisateur et la télévision : L’utilisateur est situé est en moyenne à une distance égale à 8 fois la hauteur de son écran. La majorité des utilisateurs se situent entre 5 et 12 fois la hauteur de l’écran.
  • Une ambiance tamisée : La télévision est souvent regardée dans une pièce avec un éclairage réduit.

Image du film Boudu, 2005.

Quelle stratégie pour trouver un programme ?

Une question qui se pose souvent est de déterminer la stratégie de l’utilisateur pour trouver un programme. L’utilisateur se pose la question « Qu’est ce que je vais regarder maintenant ? » et non « Qu’est ce qu’il y a maintenant ? ». Il va donc rechercher uniquement les programmes qui l’intéressent et s’arrêter sur un des premiers qui l’intéressera suffisamment.

Les moyens pour cela sont dans l’ordre :

  • Le zapping, c’est le plus simple à mettre en œuvre.
  • Les bandes annonces et les extraits.
  • La mémorisation d’un horaire et d’une chaîne.
  • Le programme papier.
  • L’EPG, le guide numérique des programmes qui est de loin le plus complexe à utiliser dans bien des cas.

L’utilisateur ne va donc pas chercher à retenir toute la grille de programmation, mais simplement se focaliser sur les quelques programmes qui l’intéressent.

La question qui vient en suite est de savoir comment peuvent s’intégrer de nouveaux services comme la VOD ou la TVOD dans cette recherche d’un programme. Si on part de l’hypothèse que l’utilisateur va allez du plus simple au plus contraignant, il est probable que la VOD ou la TVOD se retrouve au même niveau que l’EPG.

Les statistiques.

Nous proposons ici quelques statistiques. Elles ne concerne pas directement l’usage mais permettent de situer l’importance qu’a la télévision dans notre quotidien.

La durée d’écoute de la télévision, heure par jour en 2007 (Source Médiamétrie) :

  • 5 heures 39 par foyer.
  • 3 heures 40 pour la ménagère de moins de 50 ans.
  • 2 heures 48 pour les CSP+.
  • 2 heures 44 pour les 15-34 ans.

Par rapport à d’autre media en heure par semaine (Mediascope Europe 2007, 12-2007).:

  • Télévision : 13,4 h
  • Radio : 11,6 h
  • Internet : 14,7 h
  • Journaux : 4,4 h
  • Magazines: 3,9 h

De nouveaux usages commencent à apparaitre. L’étude GlobalTV (Mediametrie, 2008) montre que :

  • 3,8% des 15 ans et plus regardent chaque semaine la télévision en direct, non pas sur le poste de TV, mais sur un autre écran, tels que ceux de l’ordinateur ou du téléphone mobile.
  • en 2008, plus de 5,6 millions d’individus âgés de 15 ans et plus ont déjà utilisé la TV délinarisée.

En conclusion.

Pour caricaturer, on pourrait paraphraser « un écran s’éveille, un être s’éteint ». L’usage actuel étant essentiellement passif. Mais l’usage de la télévision est en train d’évoluer, lentement mais sûrement. La télévision intègre de plus en plus l’écosystème formant un «hub numérique». Il est donc nécessaire à l’avenir de concevoir les services dans le cadre d’un usage multi-écran (Tv, PC, Mobile,…).

Bibliographie.

Pour allez plus loin, une série de références bibliographiques :

  • Bernhaupt, R., Obrist, M., and Tscheligi, M. (2007). Usability and usage of iTV services : lessons learned in an Austrian field trial. ACM Computer Entertainment. Vol. 5. No. 2 Article 6.
  • Brown, B., Barkhuus, L., “The Television will be Revolutionized : Effects of PVRs and Filesharing on Television Watching”. Proceedings of CHI 2006, 663-666.
  • Darnell, M. J. (2007). How Do People Really Interact With TV? Naturalistic Observations of Digital TV and Digital Video Recorder Users. ACM – Computers in Entertainment, Vol. 5, Issue 2, Article No. 10.
  • Kallenbach, J., Närhi, S., & Oittinen, P. (2007). Effects of Extra Information on TV Viewers’ Visual Attention, Message Processing Ability, and Cognitive Workload. ACM – Computers in Entertainment, Volume 5, Issue 2, Article No 8.
  • Leung, L., Bryant S., & Tan, A. (2006). Translating principles of web design and information architecture to the development of interactive television (iTV) interfaces. ACM – International Conference Proceeding Series, Vol. 206, 369-372.
  • Taylor, A. S., & Harper, R. (2002). Switching on to switch off: An analysis of routine TV watching habits and their implications for electronic programme guide design.usableiTV, 1(3), 7-13.

Auteur :

Consultant Freelance en ergonomie et UX depuis 1999 ! Je travaille sur de nombreux supports, des interfaces WIMP à la télévision en passant par les mobiles, le web pour le grand public ou les professionnels.

Laisser un commentaire

969de9ab7f71c7d2eb04c8aa86f7d38f\\\\\\\\\\\\\\\\