Rechercher
  • Des usages à la conception et autres
  • digressions autour de l'expérience utilisateur.
Rechercher Menu

Supprimer les boutons sociaux, 2 mois après.

Suite à la lecture de l’article de Julien Dubedout, sur le blog de son agence, j’avais supprimé la barre contenant les boutons de partages sur les réseaux sociaux.

Exemples de boutons sociaux

Exemples de boutons sociaux

Je pensai faire ça 15 jours “pour voir”. Et bien comme je n’ai rien vu, j’ai oublié que j’avais supprimé ces boutons. Donc deux mois après, la fréquentation de mon blog continu sa progression régulière.

Fréquentations - semaine 48, suppression des boutons.

Fréquentations – semaine 48, suppression des boutons.

Cela me pose quand même une question. J’ai supprimé une fonction “utilisée”, mais visiblement pas “utile” vu que ça marche sans. Alors est ce que mes lecteurs l’utilisaient vraiment ? Ou ils utilisaient de toute manière d’autres moyens pour cela comme ceux présents dans les navigateurs.

Fonction de partage du navigateur

Fonction de partage du navigateur

Cela me rappelle deux cas :

  • Le bouton “précédent” et la navigation dans un site. Il fut une période au siècle dernier (Oui, je fais mon vieux, “Once upon a time” marcherait aussi) où l’on nous demandait de mettre des “retours” sur toutes les pages des sites, avec la conviction que les “gens” n’utilisaient pas le bouton “précédent” et avaient du mal à revenir en arrière. Avec en trame de fond le débat sans fin sur le retour “historique” ou “hiérarchique”. Ce n’est plus d’actualité aujourd’hui, mais pour moi ce n’est pas les “gens” qui ont changé, mais bien les concepteurs qui ont intégré la présence des fonctions du navigateur.
  • La fonction répondre sur les téléphones. Sur une étude d’usages in situ (une sonde placée dans des téléphones), on s’était aperçu que les utilisateurs utilisaient peu la fonction “répondre” à un SMS, mais en réalité ils répondaient quand même en faisant “nouveau” puis en saisissant l’interlocuteur du dernier message reçu.

Ça me pose aussi la question, de certains projets, où l’on veut faire du “réseau social” à tout prix, avec des like, des shares, des tweets & co (la liste peut être longue) en quantité. Comme le dit Julien, ça prend de la place, du poids, du téléchargement, etc… mais est ce bien utile ?

Auteur :

Lead UX designer en Freelance depuis le dernier millénaire ! J'aide à concevoir des services, des applications en étant centré sur l'utilisateur et ses usages.

6 commentaires Ecrire un commentaire

    Ecrire un commentaire

    Les champs obligatoires sont signalés * markiert.


    commodo felis facilisis id sit tempus vulputate,